Garazi est une étudiante en doctorat à la Sorbonne Université, ED-393. Dans sa thèse, dirigée par Gwenn Menvielle, elle étudie la trajectoire professionnelle après la reprise du travail parmi les femmes atteinte d’un cancer du sein. Garazi a un diplôme en pharmacie à l’université de Navarre et un Master en Santé Publique à l’université d’Edimbourg.

 

Garazi is a PhD student at Sorbonne Université, ED-393 under the supervision of Gwenn Menvielle. In her theses she is looking at the professional trajectory of women going back to work after breast cancer. Garazi obtained her degree in pharmacy at the University of Navarre and her MPH in Public Health at the University of Edinburgh. After her MPH she worked as a healthcare scientist for NHSScotland.

 

Diplômée d’un master en santé publique (option épidémiologie) en 2019 de l'EHESP, Ketevan Marr est ingénieur d’étude au sein de l’ERES depuis novembre 2019. Elle travaille sous la direction de Judith Van der Waerden sur le projet ELIPSES, portants sur les mécanismes sous-jacents à la relation entre santé mentale maternelle et le développement des enfants, en utilisant les cohortes ELFE et EDEN.

 

A 2019 graduate of EHESP’s Masters in Public Health (concentration in Epidemiology), Ketevan Marr has been a research engineer on the ERES team since November 2019. She works under the direction of Judith Van der Waerden on the ELIPSES project, identifying the underlying mechanisms of the relationship between maternal mental health and child development, using the ELFE and EDEN cohorts.

 

https://www.linkedin.com/in/ketevanmarr/

 

Fadia Dib est médecin spécialiste en santé publique et médecine sociale.  Elle est doctorante à l’Institut Pierre Louis d'Epidémiologie et de Santé Publique, Inserm, Sorbonne Université (IPLESP UMRS 1136), équipe de recherche en épidémiologie sociale (ERES) (sous la direction du Dr P Chauvin et du Pr O Launay). Son projet de doctorat (soutenu par l’Institut National du Cancer) porte sur l’hésitation à l’égard du vaccin contre les virus du papillome humains chez les mères de filles éligibles à cette vaccination.  

Fadia a une expérience professionnelle en épidémiologie et recherche clinique, en travaillant comme research assistant in epidemiology and statistics à King’s College London (2013-14), chef de clinique des universités-assistant des hôpitaux à l'hôpital Bichat, Université de Paris Diderot (2014-16) et plus récemment, en tant que méthodologiste à l'hôpital de Bichat.

 

Fadia Dib is a physician, trained in Public Health and Social Medicine. She is a PhD student at IPLESP under the primary supervision of Dr Pierre Chauvin and the co-supervision of Prof Odile Launay. Her PhD project (funded by the French National Cancer Institute, INCa) focuses on Human Papillomavirus vaccine hesitancy among mothers of adolescent girls eligible for this vaccination.

Fadia has professional experience in epidemiology and clinical research, working as a research assistant in epidemiology and statistics at King’s College London (2013-14), chef de clinique des universités-assistant des hôpitaux at Bichat’s Hospital, Paris Diderot University (2014-16) and more recently, as a Methodologist at Bichat’s Hospital.

 

 

Leticia Bertuzzi est psychologue depuis 2007. Actuellement doctorante en psychologie à l’Université Paris Descartes (LaPEA) et en médecine à l’Università del Piemonte Orientale (CRIMEDIM), son projet de recherche porte sur la santé mentale des travailleurs humanitaires et la résilience organisationnel des organisations humanitaires. Leticia Bertuzzi est ingénieur d’étude au sein de l’ERES depuis mai 2019. Elle travaille sous la direction de Maria Melchior sur l’étude pilote APEX en vue d’une recherche interventionnelle. Cette étude vise à tester, dans le contexte français, la faisabilité d’un programme de soutien psychosocial pratiqué par des non-soignants (Problem Management Plus, PM+), développé par l’OMS.

  

Leticia Bertuzzi has been a psychologist since 2007. Currently, she is a PhD student in psychology at the University Paris Descartes (LaPEA) and in medicine at the University of Piemonte Orientale (CRIMEDIM). Her research project focuses on the mental health of humanitarian workers and the organizational resilience of humanitarian organizations. Leticia Bertuzzi has been a research engineer at ERES since May 2019. She works under the direction of Maria Melchior on the pilot study APEX. This study aims to test, in the French context, the feasibility of a low intensity program Problem Management Plus (PM+) developed by the WHO. PM+ is delivered by trained non–specialized workers and aims to improve psychosocial functioning and to reduce mental health symptoms.

 

 

 

Diplômée d’un master d’Epidémiologie (Faculté de la Sorbonne) en 2018, Mégane Héron est ingénieur d’étude au sein de l’ERES depuis septembre 2018. Elle travaille sous la direction de Fabienne El-Khoury sur l’étude pilote Sevrage Tabagique à l’aide des Outils dédiés selon la Préférence (STOP). C’est une étude interventionnelle sur le sevrage tabagique chez des personnes en situation socio-économique défavorable. Mégane Héron aide également à la mise en place de l’essai randomisé STOP.

 

Webmaster & mentions légales