L’IPLESP à la pointe de la recherche sur la COVID-19

Dès le mois de janvier 2020, les équipes de l’IPLESP ont engagé des travaux de recherches sur le nouveau coronavirus dans des domaines très diversifiés : modélisation, surveillance, épidémiologie en population, épidémiologie clinique, évaluation thérapeutique, épidémiologie sociale. Ces travaux ont donné lieu à des collaborations fructueuses entre les équipes et leurs résultats ont été communiqués lors de séminaires en ligne (https://youtu.be/ieKOlo-DXvA , https://youtu.be/zuw3u1QS90M).

L'équipe SUMO a développé une série de modèles permettant l’analyse de l'impact de l'épidémie sur le système de soins, l'analyse des cas importés en France et l’élaboration de scénarios de mitigation puis de levée du confinement. Le réseau Sentinelles fournit des données importantes pour le suivi de la dissémination du nouveau coronavirus en population générale. Les travaux à venir de cette équipe porteront sur l'analyse des données de séroprévalence et les approches numériques pour quantifier la mobilité et la réduction des contacts.

L’équipe CLEPIVIR co-anime, dans le cadre de l’étude SAPRIS, le recueil de données cliniques et sérologiques sur près de 130 000 participants inclus dans les grandes cohortes généralistes (Constances, E3N-E4N, NutriNet Santé, Elfe Epipage 2), évalue l’impact de l’épidémie sur les données hospitalières nationales et coordonne l’essai clinique CORIPLASM d’évaluation de l’efficacité de plasma hyperimmun. Ses prochains travaux porteront sur la description et le pronostic des formes persistantes de COVID-19 et sur la prédiction des formes graves de COVID-19 à partir des entrepôts hospitaliers de données.

L'équipe THERAVIR a évalué l’efficacité de traitements ciblant la COVID-19 en collaboration avec l’équipe PEPITES et a développé des outils virologiques pour étudier cette infection (mesure de l’activité neutralisante des anticorps, analyse de l’épidémiologie moléculaire). Elle est engagée dans une cohorte de personnes infectées par le SARS-CoV-2 suivies en ambulatoire. Ses futurs travaux porteront sur l'analyse des données de séroprévalence et de séroneutralisation. Elle contribuera également activement à la plateforme adaptative, multinationale et pan-Européenne d'essais cliniques pour la COVID-19 et d'autres maladies infectieuses émergentes (DisCoVeRy for Solidarity). Elle coordonnera enfin une étude, FAMICOV, portant sur l'évaluation de la transmission intra-familiale de l’infection à SARS-CoV-2.

L'équipe EPAR mène, en collaboration avec la European Respiratory Society et l'American Thoracic Society, des travaux sur la transmission aéroportée du SARS-CoV-2, les relations entre l'exposition à la pollution atmosphérique et la gravité / mortalité liées à la COVID-19 et enfin sur l'impact de la baisse de la pollution atmosphérique pendant le confinement sur l'évolution de l'épidémie au niveau national et international.

L'équipe PEPITES est très impliquée dans plusieurs études de cohorte de patients (COVID ICU, COVIDeF, COACH, COVIDOM, SEROCOV) qui permettront de mieux connaître l’histoire naturelle de la maladie, d’identifier des facteurs de risque et des facteurs pronostiques et d’étudier l’évolution de la séroprévalence chez les soignants. Le projet COVIMID permettra quant à lui, à partir des données du SNDS, d’évaluer l’impact de la pandémie chez les patients porteurs de maladies inflammatoires chroniques. L’équipe a enfin conçu et mis en place plusieurs essais cliniques en prophylaxie (revaccination par le BCG, patchs de nicotine) ou en traitement (Hydroxychloroquine en médecine de ville, Nivolumab, Nicotine).

L'équipe ERES mène, au travers d’études en population générale (étude internationale COMET, cohorte TEMPO) et auprès de personnes en situation très précaire (étude ECHO), des recherches sur les impacts de l’épidémie en termes d’inégalités sociales, de santé mentale et de conduites addictives. Elle participe également à un essai randomisé sur l'efficacité de l'Hydroxychloroquine en médecine générale (MG-COVID) ainsi qu’à des recherches qualitatives sur l'état de santé de populations particulières (projet EPIC mené auprès de femmes enceintes).